Le cycle de conférences de VLC fonctionne depuis bientôt 8 années, compte tenu du nombre croissant de participants, nous avons décidé de reprogrammer un nouveau cycle pour 2016-2017.
Notre volonté c'est de conserver l'intérêt culturel autour de thèmes très divers ayant un lien avec notre passé, notre environnement culturel, notre histoire et l'évolution de notre société.
Tous nos adhérents peuvent y participer ainsi que les personnes extérieures à notre association.

Les séances sont gratuites er se déroulent, chaque mois :
Les lundis après-midi de 15h00 à 17h30, Salle Daudet à Six Fours.les Plages
Responsable du cycle de conférence : Michel Lochot

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel : 06.11.79.88.96

 

 

 

Cycle de conférences 2017-2018 - mois de Février 2018

 

Flyer Conférence du 5 février 2018    Le lundi 5 février 2018 à 15h00
Salle Daudet à Six-Fours :

« Quelques histoires cocasses et hommes singuliers
qui ont fait avancer la médecine » 

 

Des siècles furent nécessaires pour que, brique après brique, la médecine se construise en véritable science et sorte définitivement de la magie, des croyances de toutes sortes, des religions, des charlatans...

Si aujourd'hui nous entrons en salle d'opération avec toute confiance dans le chirurgien qui opère, l'anesthésiste qui endort, l'infirmière qui veille à l'asepsie, c'est grâce à quelques pionniers qui, ouvrant la voie du progrès parfois au péril de leur vie, firent des découvertes de base indispensables.
C'est à quelques-uns de ces hommes d'exception, dont la vie fut souvent émaillée de péripéties cocasses et souvent dramatiques, que nous exprimerons notre reconnaissance tout autant que notre admiration.

Par le Docteur André Bernardini-Soleillet

Les séances sont gratuites et ouvertes à tous
Responsable : Michel LOCHOT 06 11 79 88 96

 

 

 

 

Cycle de conférences 2017-2018 - mois de Janvier 2018

 

Flyer Conférence VLC      

 Le lundi 8 janvier 2018 à 15h00 Salle Daudet à Six-Fours :

 

« Aux sources de nos Instruments Provençaux »


Par Maurice GUIS

 

 La presse en parle
Conf 

 

Notre instrument provençal, le galoubet-tambourin, connaît une heureuse renaissance, fruit d’un travail de près de 50 ans. Il est actuellement enseigné dans de nombreuses écoles de musique de la région Provence. Cependant l’histoire et le répertoire de ce double instrument restent encore à découvrir.
Notre conférencier se penchera sur le berceau de notre musique provençale avec un exposé, illustré d’exemples musicaux, sur les ancêtres de notre instrument provençal. Le Moyen Âge est en effet un premier âge d’or pour les tambourinaires. A ce moment, la flûte associée au tambourin était un instrument répandu dans toute l’Europe et irremplaçable pour animer bals, fêtes et concerts. Le conférencier illustrera lui-même son propos sur instruments d’époque.

Par Maurice Guis Ancien Professeur de Galoubet-Tambourin au Conservatoire d’AIX et Président de l’Académie du Tambourin

* Des choristes de la Chorale Les Alizés de VLC interpréteront deux chants, accompagnés par Maurice Guis

Les séances sont gratuites et ouvertes à tous

Responsable : Michel LOCHOT 06 11 79 88 96

 

 

 

 

Cycle de conférences 2017-2018 - mois de décembre 2017

 

Compostelle       

Le lundi 4 décembre 2017 à 15h00 Salle Daudet à Six-Fours :

« Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle »

Saint-Jacques de Compostelle constituait, avec Rome, le plus important pèlerinage du Moyen-âge. La besace à l’épaule et le bourdon à la main, d’église en monastère, les pèlerins se mettaient en chemin pour plusieurs mois, souvent à pied : ils partaient faire leur salut, là où la mer, un jour, avait livré le corps de l’apôtre Jacques.

Aujourd’hui, ce sont 270.000 pèlerins, de 146 nationalités différentes, qui arrivent à Compostelle.
Les motivations qui conduisent à emprunter les voies jacquaires sont nombreuses : il y a les catholiques, les agnostiques, les personnes en quête d’eux-mêmes, les protestants...
Quand on demande aux arrivants pourquoi ils ont marché vers Compostelle, les réponses varient : la curiosité, une rupture sentimentale, la fin d’une vie active, à la recherche de soi-même....
Dans notre pays les principaux chemins sont ceux du Puy-en-Velay, Vézelay, Tours. Notre conférencier vous invite à mettre vos pas dans ceux des pèlerins méditerranéens qui débutent le chemin en Arles.

Par Guy Blanc
Président de l’Association Provençale des pèlerins de Compostelle
Les séances sont gratuites et ouvertes à tous


Responsable : Michel LOCHOT 06 11 79 88 96

 

 

 

Cycle de conférences 2017-2018 - mois de Novembre 2017

   


Le lundi 6 novembre 2017 à 15h00 - Salle Daudet à Six-Fours :

 

 
« Le destin tragique d’un soldat six-fournais, fusillé pour l’exemple en 1914 »

 

Septembre 1914, Auguste Odde, soldat au 24e bataillon de chasseurs à pied, accusé de mutilation volontaire, est fusillé après avoir été condamné à mort par le conseil de guerre de sa division.
Quatre ans plus tard, en septembre 1918, alors que le conflit se poursuit, la Cour de cassation annule le jugement.
Comment une telle tragédie a-t-elle pu se produire ? Pourquoi, à l’instar d’A. Odde, plusieurs centaines de soldats de la Grande Guerre ont-ils été jugés et exécutés par les autorités militaires puis réhabilités ?
C’est sur l’un des épisodes les plus sombres de la première guerre mondiale que la conférence s’efforcera de faire la lumière.
Par Jacqueline Viollet, Professeur d’histoire et conférencière

Les séances sont gratuites et ouvertes à tous
Responsable : Michel LOCHOT 06 11 79 88 96

 

 

 

Cycle de conférences 2017-2018 - mois d'Octobre 2017

 Sabordage de la Flotte  Mardi 17 octobre 2017 à 15h00 - Salle Daudet à Six-Fours :

« Le sabordage de la flotte française à Toulon en novembre 1942 »


Après l'épisode douloureux de Dunkerque, début juin 1940, les vingt-neuf mois qui suivirent l'armistice conduisirent au suicide de la flotte française à Toulon.
De Mers El Kébir - au début juillet 1940 - au sabordage du 27 novembre 1942, la marine française garda son pavillon sans tache, malgré les attaques britanniques contre ses bâtiments et l'entente occulte Pétain-Churchill.
Avant les bombardements alliés de novembre 1943, février et mars 1944, Toulon et la marine connurent des heures sombres et tragiques dont les stigmates sont encore présents en certains lieux de la ville et de la rade.
Le sabordage, qui en fut le premier symptôme, sera restitué par une relation des faits, documents à l'appui.

Par René Ghiglione, journaliste et conférencier.

Les séances sont gratuites et ouvertes à tous
Responsable : Michel LOCHOT 06 11 79 88 96